Thoughtful Food – acheter, cuisiner et savourer avec bon sens

La nourriture joue un rôle à plusieurs niveaux dans notre société – d'une part, elle nous permet de nous nourrir, et d'autre part, elle est utilisée pour le plaisir et l'échange social. Cependant, nous savons rarement d'où proviennent nos aliments, comment ils ont été transformés et comment nous pouvons en profiter plus durablement.


Slow Food Youth est une communauté créative composée de jeunes producteurs, de chefs, d'agriculteurs et de gourmets. Cette communauté s'est donné pour mission de prêter plus attention à la nourriture proposée dans les assiettes suisses. Slow Food Youth s'engage pour créer un meilleur avenir alimentaire, notamment en s'attaquant au problème de l'important gaspillage alimentaire.



Nous avons rencontré Laura Schälchli, présidente de Slow Food Youth Zurich, pour découvrir comment l'organisation traite concrètement les sujets liés à la nourriture et à la société. Nous avons accompagné Laura à une DiscoSoupe, un événement consacré à l'utilisation durable des restes, qui s'est déroulé lors de la Food Zurich 2017. « La DiscoSoupe est une illustration parfaite de la vision de Slow Food. Nous y travaillons des légumes qui ne peuvent plus être vendus, car ils ne sont plus conformes aux normes. Ce sont des légumes encore frais, mais qui sont abîmés ou flétris, par exemple, » explique Laura Schälchli. « Ils sont toujours délicieux, mais dans le secteur de la vente au détail, ils seraient jetés à la poubelle, ce qui est une forme de gaspillage alimentaire. » 


En Suisse, environ deux millions de tonnes de nourriture sont ainsi jetées chaque année – selon les études, cela correspond environ à un menu par personne et par jour. Selon Slow Food Youth, les actions telles que les « DiscoSoupes » peuvent initier une réflexion dans la société. « Nous souhaitons que plus d'attention soit portée sur la nourriture, que ce soit dans le processus de production ou dans la cuisine de la maison, » déclare Schälchli. Il est important d'être conscient de la façon dont un produit est fabriqué, pas seulement au niveau moral, mais plutôt dans le cadre d'une réflexion globale : trajet de transport, exploitation des ressources et coûts. « Nous ne sommes parfois plus conscients de ce que coûte un produit alimentaire, car les prix auxquels nous ont habitué les grands distributeurs ne reflètent malheureusement pas les prix réels, » explique Laura Schälchli. « Nous voulons montrer, que les choses peuvent être appréciées de manière consciente. Car on peut cuisiner des plats sublimes avec des aliments simples et de qualité. » Selon Laura Schälchli, il existe différentes façons de lutter contre le gaspillage alimentaire. Le plus important, c'est de prendre plus de temps pour cuisiner et d'en profiter ensemble !